⏱️ 4 minutes

Bonjour à tous et bienvenu pour ce nouvel article, merci de prendre le temps de le lire et n’hésitez pas à me faire part de vos retours, bonne lecture ! Cette semaine j’ai fait des quantitatifs pour un chantier de rénovation de villa, c’est-à-dire une sorte de tableau récapitulatif des quantités prévisionnelles des matériaux par lots.

J’ai fait deux tableaux différents, un pour le lot peinture et un pour le lot revêtements durs. Dans chaque tableau on fait des colonnes pour chaque mission que l’artisan devra effectuer ainsi que les surfaces concernées. L’artisan s’en servira pour faire son devis précis en fonction de ses prix et forfaits Je vais vous expliquer comment on procède pour remplir ce tableau

On commence par relever toutes les surfaces des pièces, ensuite on note la surface des zones où l’artisan va intervenir. Par exemple pour une pièce à peindre, on va relever la surface du plafond à peindre, noter s’il y a des détails dans le faux plafond comme des joints creux ou des corniches, le tarif sera différents car le travail n’est pas le même que peindre une surface plane, ensuite on relève le mètres linéaire des murs et on la multiplie par la hauteur du mur en question, ce qui donnera au peintre la surfaces du mur à peindre. On va répéter le même procédé pour chaque pièce de chaque étage.
J’ai également assisté à la réunion hebdomadaire de ce même chantier, et nous avons évoqué un problème.

NOUVELLE TOITURE ET TECHNIQUE :

Comment allions-nous faire la nouvelle toiture et sa jonction avec l’ancienne ? En effet cette rénovation de villa impliquait de faire une toiture sur une partie de l’agrandissement. Nous avons aussi cassé une partie de la villa et de la toiture, tout en conservant les tuiles existantes pour s’en servir lors de confection de la nouvelle toiture. Les tuiles de l’ancienne toitures ne se font plus, de plus les tuiles sont irrégulières, il y’ en a des plates et des arrondies, des grandes et des petites et sont assez vieillit par le temps. Nous avions deux solutions pour faire la nouvelle toiture, sois utiliser de nouvelles tuiles, des tuiles qui serait toutes de la même taille et de la même couleur, mais d’une couleur différente de celle de la toiture existante, ce qui donnerais une jonction visible et une différence nettement visible entre la nouvelle et l’ancienne.

La deuxième solution est d’utiliser les tuiles de l’ancienne toiture pour recouvrir la nouvelle toiture, le seul problème c’est que nous n’aurions pas assez de tuiles pour tout recouvrir. Nous avons donc décider de faire une toiture avec des tuiles neuves et ensuite de les recouvrir par les anciennes tuiles de la toiture existante, ce procédé permettra de ne pas voir de différences entre les deux toitures tout en ayant une toiture fonctionnelle.

LE COMPTE RENDU EST MIS A JOUR CHAQUE SEMAINE

Cette semaine j’ai également fait le compte rendu de la réunion de chantier, c’est un résumé, un listing de ce qui a été vue durant la réunion de chantier. Il met par écris ce que voit le maitre d’œuvre et il permet de rappeler aux entreprises ce qui a était vue sur place et ce qui devras être fait. Il a aussi pour but de tenir au courant le client de l’avancée du chantier et de noter tous les points essentiels au bon déroulement du chantier (précaution à prendre, heure de réunion, convocation à la prochaine réunion etc…)

Il contient les éléments suivants listé dans cet ordre :

  • Adresse
  • Date du compte rendu + Numéro de la réunion
  • Tableau avec toutes les informations concernant les artisans/clients/Intervenant + Feuille de présence et de convocation pour la prochaine réunion
  • Information à connaître concernant le chantier
  • L’effectif présent sur place
  • Les intempéries qui affectent le chantier
  • Chose à faire par le client
  • Chose à faire par les bureaux d’étude
  • Chose à faire par les artisans
  • Tableau de l’avancement du travail effectué sur le travail total à faire par artisan
  • Photo actuelle du chantier mise à jour toutes les semaines
  • Document annexe

RÉUNION DE PROJET

Durant cette semaine j’ai également pu être présent lors d’une réunion entre un collègue architecte du bureau, Patrick, un bureau d’étude d’ingénieur fluide et le client d’un projet. L’ingénieur fluide est quelqu’un qui s’occupe des réseaux qui vont faire circuler l’eau, le gaz l’air et de l’électricité. Il permet de chiffrer tous les coûts en donnant des indicatifs de prix pour un projet. Là c’était pour parler d’un projet de lotissement de plusieurs villas haut de gamme, ils ont donc parlé des objectifs des villas, des gammes d’appareils ou encore des options à mettre (visiophone, domotiques, chauffage piscine etc.) .

Le projet est un projet marchand de bien, ce qui signifie que c’est une opération a but lucratif, il faudra faire un maximum d’économie sur les coûts, (ce qui est plus facile lorsque l’on construit plusieurs villas, les coûts unitaires vont baisser, car la quantité est plus élevé, c’est ce que l’on appelle grossièrement le ‘’prix de gros’’.

Il faudra faire un maximum de chose à moindre coût qui donnent l’impression que c’est du très haut de gamme, tout optimiser au maximum, c’est une logique différente que lorsque c’est pour un client qui veux y vivre, le but n’est pas le même. En effet lorsque l’on construit un projet pour un client, le projet est plus personnalisé, le but est qu’il s’y sente bien pour y vivre, que ça leurs plaisent a eu, et ce n’est pas grave si ça ne plaît pas aux autres, alors que dans un projet marchand de bien, le but est différent, il doit plaire au plus de personne possible, ne pas être trop personnalisé, mettre des tons neutres, une déco simple et un aménagement basique pour que tout le monde puisse s’y projeter, afin d’avoir une large pannel de clientèle potentielle.

J’espère que vous avez apprécié cet article et vous remercie pour votre temps,

Je vous dis à la semaine prochaine pour un nouvel article !

Vous avez aimé mon article ? Pour donner votre avis, partager vos expériences ou même poser vos questions, je vous invite à poster un commentaire ! Merci pour votre soutien 🙂

Share This